Skip to main content

La bûche de Noël fait partie, depuis longtemps, des repas familiaux. Mais quel est son origine ? Pourquoi déguste-t-on une bûche à Noël ?

Dans de nombreux pays européens, on préparait un dessert sucré et tendre sous forme de bûche de bois.

Cette tradition est millénaire. Autrefois, la bûche ne se mangeait pas. On brulait une véritable bûche dans l’âtre de la cheminée. C’est une coutume d’origine païenne (avant l’expansion du christianisme) et liée à la célébration du solstice d’hiver.

On choisissait un tronc d’arbre fruitier et de grande taille pour qu’il puisse brûler du 24 décembre au 1 er janvier.

Les païens brûlaient un énorme tronc d’arbre lors de la fête du Yale tout en prenant soin de le décorer. Ils utilisaient ensuite les cendres pour fertiliser la terre.

Il faut attendre jusqu’au Moyen-Âge pour trouver les première traces de cette tradition dans le christianisme.  Cette coutume rappelait la naissance de Jésus le 25 décembre.

Une tradition voulait que le maître de la maison aille chercher la plus grosse bûche afin qu’on la mette dans la cheminée et qu’elle dure jusqu’à l’Epiphanie pour apporter l’abondance et la chance.

Quant à la bûche de Noël, il est difficile de savoir la date exacte de son apparition. Dès le début du 19 ème siècle, les enfants commencent à recevoir des gâteaux à l’occasion de Noël.  On raconte qu’un chocolatier parisien aurait créé la première bûche de Noël en 1834 (un gâteau roulé qui rappelle la forme de la bûche).

La bûche est aujourd’hui une pâtisserie typiquement française et répandue dans de nombreux pays européens.

Un régal  pour les Petits et les Grands !

Toute la créativité est de mise actuellement; vanille, mangue, marrons glacés etc..

🙂

Ressources

Memory de Noël  

Leave a Reply