Skip to main content

Le premier poisson d’avril : son origine et ses déclinaisons

Qui ne connait pas le poisson d’avril ? Le jour où tout le monde se fait des farces et se fait avoir par de différentes sortes de canulars. Certaines personnes se voient même coller des poissons en papier dans le dos. Mais d’où vient cette tradition exactement ?

L’origine la plus connue du poisson d’avril

Le 9 aout 1564, le roi Charles IX a pris la décision d’instaurer la date du 1er janvier comme étant le jour de l’an. Le problème s’est basé sur le fait que l’année commence à l’époque à Noël, Pâques, ou le 25 Mars pour certaines régions Françaises où les fêtes s’étendent jusqu’au 1er avril. Cette réforme qui a été nommée édit de Roussillon fut adoptée par tous les pays chrétiens sous la recommandation du Pape Grégoire XIII. Cependant, beaucoup de personnes ont eu du mal à s’y habituer.

Dans certains cas, les gens n’étaient même pas au courant de ce changement de calendrier. Ces derniers ont donc continué à s’offrir des cadeaux et des étrennes le premier jour du mois d’avril. Et c’est là que les plaisanteries ont débuté. Des farceurs ont eu l’idée de donner des cadeaux spéciaux, voire de faux présents pour se moquer de ces personnes. D’après ce qu’on raconte, c’est à partir de ce moment-là que, petits et grands ont pris l’habitude de se faire des blagues à cette date.

Quelques déclinaisons du poisson d’avril

En France, le nom « Poisson d’avril » aurait trouvé son origine du fait que les pêcheurs se voient accrocher un hareng mort dans le dos vers le début du mois d’avril. En effet, en cette période, la pêche était interdite à cause de la saison de reproduction des poissons. Avec le temps, le hareng mort fut remplacé par un poisson en papier. Cette farce perdure jusqu’à aujourd’hui où des personnes se promènent avec un poisson en papier dans le dos toute la journée sans le savoir.

En Belgique, jeunes et adultes se font les mêmes blagues du poisson en papier. La presse y prend part en diffusant de fausses informations tout en restant crédible. Des politiciens y participent eux aussi. Aux États-Unis et Royaume-Uni, ils l’appellent plutôt « April Fool’s Day ». Ils ne se collent pas des petits papiers dans le dos, mais ont, à la place, toute la matinée pour se duper entre eux. La vie reprend son cours normal dès l’après-midi.

2 Comments

Leave a Reply