Skip to main content

Madagascar est un pays francophone qui a également sa propre langue : le malgache. Beaucoup se demandent pourquoi les habitants de cette grande île parlent français. Pour le savoir, un retour sur son histoire est de mise.

Son histoire

À Madagascar, seulement près de 20 % des habitants maîtrisent le français. Ils sont alors bilingues et utilisent la langue de Molière presque quotidiennement, que ce soit pour parler ou pour écrire. D’ailleurs, la langue maternelle n’est pas parlée à l’échelle internationale et les Malgaches ont besoin de maîtriser la langue internationale qu’est le français pour communiquer avec les étrangers.

Tout a commencé avant la colonisation. Avant le XIXe siècle, l’île était encore un royaume. À l’époque, il y avait un repli et une petite ouverture au monde occidental. C’était en 1862 que des missions catholiques ont commencé à enseigner le français sur l’île. Mais cela avait été en compétition avec celui de la langue maternelle et de l’anglais.

Sa colonisation

La colonisation a commencé en 1896 jusqu’à 1960. Cela a duré 64 ans. Pendant ces longues années, les Français géraient l’île et tout avait alors changé, notamment sur le point de vue de la langue française. La royauté avait été détrônée et beaucoup de choses avaient changé. La langue insulaire avait été dévalorisée au profit de celle utilisée par les colonisateurs. L’enseignement avait été francisé et la laïcité s’était également installée. Mais avant cela, les diverses missions chrétiennes arrivées sur l’île ont enseigné l’alphabet latin.

Son indépendance

Après son indépendance en 1960, Madagascar a gardé une grande partie des coutumes acquises pendant ses plus de 60 années de colonisation. La langue française en fait partie. Dans le domaine de l’éducation, du primaire à l’université, l’apprentissage des élèves et des étudiants se fait en français. Cette langue fait partie intégrante de la vie des insulaires et cela ne risque pas de changer du jour au lendemain. D’ailleurs, même lorsque l’île a eu son indépendance, le français a toujours dominé. Il y a donc eu peu de changement comparé à celui de l’époque de la colonisation.

C’était pendant la deuxième République, de 1975 à 1991, qu’il y avait eu le phénomène de « malgachisation ». La langue française a été évincée cette fois-ci au profit du malgache. Quoi qu’il en soit, elle est restée la seconde langue du pays. Cela n’a pas changé, même après une tentative d’implantation de l’anglais par le chef de l’État en 2002. Mais cette autre langue a aussi pris une place importante dans le quotidien de certains Malgaches.

Bref, l’histoire entre les Malgaches et le français est assez compliquée. Quoi qu’il en soit, pour voyager à Madagascar, parler cette langue est indispensable puisque la plupart n’utilisent pas l’anglais.

 

6 Comments

Leave a Reply